Empfehlungswidget SiegelEmpfehlungswidget Siegel ohne Beschriftung
Empfehlungswidget SternEmpfehlungswidget SternEmpfehlungswidget SternEmpfehlungswidget SternEmpfehlungswidget Stern leer
SUPER

Les traductions assistées par ordinateur

« Laisseriez-vous un ordinateur se charger du plaisir que vous procure votre roman favori ? »

En ce qui concerne la traduction assistée par ordinateur, je suis du même avis que mes collègues littéraires : là où ceci n’est pas impérativement nécessaire, cela peut être plus une entrave qu’une aide. Il existe bien sûr des textes qui comprennent un tel nombre de répétitions qu’il est plus judicieux de les traduire en s’aidant d’une base de données.

Je ne vois pas dans ce contexte d’avenir pour la traduction faite en Autriche. En ce qui concerne le prix des traductions, l’Autriche a un niveau de prix relativement élevé et ne pourra jamais battre les pays asiatiques sur le plan des tarifs. Je vois le futur de l’Autriche dans la traduction de contenus qui englobent bien plus que des mots et qui ont une teneur culturelle. Mon avis est aussi que cela va encore durer longtemps jusqu’à ce qu’un ordinateur puisse développer le doigté requis pour percevoir ce qui se cache derrière les mots. Je ne traduis pas des mots, mais des sensations ainsi que des significations. Les dictionnaires sont tout simplement là pour aider. Mais si vous pensez que la traduction ne concorde pas 1:1 au texte l’origine d’après un dictionnaire, cela ne veut pas encore dire, et de loin, que la traduction est incorrecte.

Je considère cela comme une regrettable erreur de penser que juste par le fait d’avoir composé une liste de vieilles « correspondances » dans une base de données, l’on soit en état de laisser un ordinateur décider si la correspondance est aussi correcte pour la situation donnée. Chacun a son propre usage de la langue. Si j’utilise à répétition la même terminologie, je n’ai pas besoin d’un ordinateur pour m’en souvenir. Utiliser des expressions extérieures de traducteurs dont je ne sais rien et dont je ne peux pas évaluer l’aptitude est plus à même de porter tâche à mes prestations que de me venir en aide. Aussi même si je connais le logiciel Trados et je l’utilise depuis des années quand ceci est demandé par les agences avec qui j’effectue depuis des années un partenariat, mon désir est que les traductions qui portent mon nom soient rédigées avec des mots pondérés du premier au dernier par un être humain capable de ressentir. Ainsi, tout aussi bien que je ne demande pas de surtaxe pour les textes difficiles, je n’offre aussi pas de réduction de prix pour les répétitions. Si des textes présentent de nombreuses répétitions, vous pouvez ainsi m’extraire les segments uniques et me fournir éventuellement le reste comme référence.