TAO - Qualingua

DESIGN
FESTIVAL
Title
Aller au contenu
© Yolande Hivart
Qualingua e.U
info @ qualingua. net
La traduction assistée par ordinateur
Laisseriez-vous une intelligence artificielle se charger de votre plaisir à la lecture ?

Bien que j'utilise divers systèmes de traduction assistée par ordinateur dans le cadre de collaborations avec des collègues nationaux et étrangers, ceci n'est pas l'esprit avec lequel je souhaite personnellement mener mon entreprise.

Je ne vois pas le futur de l'Autriche, un pays à hautes aspirations et doté d’un niveau de vie élevé dans une compétition avec les pays en voie de développement par leurs propres moyens – ceux-ci n’étant, au mérite de l’Internet pas plus distant de tout client national qu’un simple clic de la souris.

Je vois plutôt le futur de l'Autriche dans la traduction de contenus de grande qualité, des contenus qui embrassent bien plus que le choix des mots d’après les usages types d'une culture en particulier et - jusqu'à ce que les ordinateurs soient à même de développer l'inexplicable doigté d'une personne qui a vécu dans une culture donnée - une traduction qui ne pourra jamais être remplacée par celle d’une intelligence artificielle.

Je ne traduis pas des mots, mais une notion, une sensation. Les dictionnaires ne peuvent être que le point de départ, là où l'on cherche encore son chemin et non le produit fini où l'on sent la passion. Même en m'affirmant que la traduction ne correspond pas exactement au texte d'origine, cela ne veut pas encore dire - et de loin - que la traduction est incorrecte.
 
Je perçois ceci comme une regrettable erreur de croire que tout simplement parce que l'on a arrangé une liste de "correspondances" dans une base de données, que l'on peut laisser à l'ordinateur la tâche de décider de la bonne application d'une correspondance spécifique pour le cas individuel d'un nouveau texte. Chacun a sa propre manière d'écrire ; personne, même en s'aidant d'une base de données, ne saurait complètement me remplacer, un exemple d'une traduction n'est pas caractéristique de mon parcours en constante évolution de traducteur. Je pense que c'est économiser par le mauvais bout de me forcer à utiliser pour un nouveau texte la matrice figée d'une traduction réalisée par un autre traducteur inconnu ou même d'une ancienne traduction sur le principe d'une économie de masse. Une traduction est pour moi un acte toujours artistique, de renouveau, même en vertu de répétitions et c'est à ce titre que je souhaite voir le futur de mon activité. Au bon plaisir des collègues qui traitent de la traduction comme une marchandise à uniformiser d'y trouver leur bonheur. À moins de conditions vraiment exceptionnelles, je souhaite vous offrir des mots créés juste pour vous du premier au dernier - à chacune des traductions.
Created with
WebSite X5
Retourner au contenu